mercredi, septembre 28, 2022
mercredi, septembre 28, 2022
AccueilÉconomieLa transformation de la gare Saint-Michel Notre-Dame récompensée

La transformation de la gare Saint-Michel Notre-Dame récompensée

Créé en 2006 par Syntec Ingénierie, en partenariat notamment avec les ministères de la Transition écologique et de l’Economie, des Finances et e la Relance, le Grand Prix national de l’ingénierie fêtait cette année sa 15e édition. Le palmarès a été dévoilé le 14 octobre 2021. Le jury a choisi de récompenser des projets qui se distinguent par leur participation à l’accélération des transformations écologique, industrielle et sociale du pays. En ce sens, ils sont « exemplaires du plan de relance » signalent les partenaires.

 

Le Grand Prix a été décerné aux équipes d’Arep, pour la transformation de la gare de Saint-Michel Notre-Dame, en plein centre de Paris. Classée au patrimoine mondial de l’Unesco, c’est la 8e gare de France en termes de fréquentation, puisqu’elle accueille plus de 32 millions de voyageurs par an. Ingénieurs et architectes ont été chargés de revaloriser le caractère patrimonial de la gare, en modernisant ses infrastructures et en rouvrant sa façade sur la Seine.

 

Nombreuses problématiques et contraintes techniques antagonistes

 

Car l’une des problématiques dont souffre la gare, c’est justement l’invisibilisation de sa façade, en plus d’une pollution visuelle importante, d’un manque de luminosité, d’un taux de particules fines élevé, et d’une saturation des flux de voyageurs. Pour relever le défi, il a fallu prendre en compte plusieurs contraintes techniques, parfois antagonistes. « Comment ouvrir les baies sur la Seine tout en garantissant la résilience du projet aux risques de crues« , cite par exemple les partenaires du concours. Ou encore comment limiter l’impact acoustique sur l’environnement immédiat et améliorer la qualité de l’air.

 

Réflexions sur le nombre de baies qu’il était possible d’ouvrir sans créer de nuisances, dispositif anti-crue, conduite des opérations en site occupé et sur des délais très courts ont été au cœur du projet. La première tranche de travaux débutera en 2022.

 

Détection et protection incendie en une installation

 

Le prix Industrie et conseil en technologies a, de son côté, été remis à Ekium et EDF Ingeum pour le développement de leur concept SHIAI – pour système hybride intégral anti-incendie. Cette innovation combine détection et protection incendie en une seule installation.

 

Elle repose sur deux piliers. Un boîtier pour « marier les fonctions de détection et de protection en un seul et même produit ». Mais aussi un sélecteur de flux qui permet d’envoyer du fluide extincteur par les tuyaux à partir desquels le départ de feu a été identifié. Une solution qui permet de répondre aux problématiques d’encombrement des sites, et de réduction de coûts d’installation et de maintenance.

 

La toiture du centre aquatique de Saint-Denis valorisé

 

Enfin, le prix Construction/aménagement revient cette année à Schlaich bergermann partner, Inex, Bouygues bâtiment pour la toiture du centre aquatique de Saint-Denis, qui accueillera des épreuves des Jeux olympiques et paralympiques en 2024. Seul ouvrage à être construit de façon pérenne pour la compétition, le centre fait la part belle aux matériaux écologiques, à la réduction de l’empreinte carbone et à la performance énergétique. La toiture est réalisée en bois et sa forme courbe permet de réduire les consommations du bâtiment.

 

Cette toiture en bois de 100m par 100 est conçue sans appui intermédiaire. Si l’utilisation d’une toiture courbe pour une piscine n’est pas inhabituelle, c’est l’utilisation du bois qui fait office d’innovation, puisqu’il s’agit par nature d’un matériau sensible aux variations d’humidité.

Lille