mercredi, septembre 28, 2022
mercredi, septembre 28, 2022
AccueilÉconomiele Bâtiment appelé à se mobiliser pour la reconstruction

le Bâtiment appelé à se mobiliser pour la reconstruction

Les travaux de sécurisation et de consolidation de la cathédrale Notre-Dame de Paris, qui se sont achevés cet été, vont désormais céder leur place au chantier de reconstruction de l’édifice. Le maître d’ouvrage du projet, l’Établissement public chargé de la conservation et de la restauration de la cathédrale Notre-Dame de Paris, vient de lancer deux consultations : d’une part, une salve d’appels à candidatures relatifs à la reconstruction de la flèche et des transepts qui court jusqu’au 16 novembre ; d’autre part, un appel d’offres pour la réalisation de restaurations intérieures qui est ouvert jusqu’au 22 novembre.

 

Des « opérations emblématiques »

 

Deux programmes qualifiés d’« opérations emblématiques » par le général d’armée Jean-Louis Georgelin, président de l’établissement public. Ces tranches de travaux « nécessitent de nombreux savoir-faire en charpente en bois, en couverture en plomb, en échafaudages complexes, mais également en restauration de pierre de taille et maçonnerie, en menuiserie, en peinture et dorure, en ferronnerie d’art, en restauration de vitraux et sculptures », a énuméré celui qui est aussi le « représentant spécial » d’Emmanuel Macron dans ce projet. Dans ce contexte, les artisans et TPE-PME (très petites, petites et moyennes entreprises) du secteur du bâtiment sont invités à se positionner pour faire valoir leurs connaissances et compétences spécifiques : « Je lance un appel aux artisans et aux entreprises ayant des compétences en monument historique à se mobiliser et à candidater pour rejoindre la communauté des bâtisseurs qui oeuvrent avec enthousiasme et détermination à la réouverture de la cathédrale au culte et à la visite en 2024, conformément à l’objectif fixé par le président de la République », a insisté Jean-Louis Georgelin.

 

L’établissement public précise dans un communiqué avoir institué un allotissement « permettant autant que possible » à toutes les tailles d’entreprises de pouvoir répondre aux appels à candidatures ainsi qu’à l’appel d’offres, seules ou en groupement. Une fois l’échéance du 16 novembre passée, « une dizaine d’autres lots » eux aussi relatifs à la restauration de la flèche et des transepts devraient être mis en consultation vers la fin du mois. D’autres appels d’offres de travaux seront publiés jusqu’à la fin de l’année 2021 ainsi qu’en 2022. Selon l’établissement public, le chantier de reconstruction de Notre-Dame de Paris « conduira à l’attribution de plus d’une centaine de lots ».

 

Les opérations de restaurations intérieures se constituent de 37 lots distincts

 

Les entreprises intéressées peuvent candidater en se rendant sur le site Internet www.marches-publics.gouv.fr, où les trois appels à candidatures relatifs à la restauration de la charpente en bois, de la couverture en plomb et à l’échafaudage complexe permettant de réaliser ces travaux seront consultables. Les sociétés spécialisées pourront aussi déposer leur candidature sur le même site, sachant que les cahiers des charges seront adressés à la fin novembre à celles qui auront été retenues, de sorte à ce qu’elles puissent présenter une offre début 2022. Constitué de 37 lots distincts, l’appel d’offres relatif aux opérations de restaurations intérieures est également disponible sur la même plateforme. « Les lauréats devraient être connus au 1er trimestre 2022 », indique l’établissement public.

Lille