AccueilActualité14e édition du panorama des grands projets numériques de l’État : la...

14e édition du panorama des grands projets numériques de l’État : la sécurisation à son meilleur niveau

Chaque semestre, la DINUM publie un état des lieux des projets informatiques majeurs de l’État, notamment tous ceux dont le coût dépasse 9 M€. Cette 14e édition du panorama des grands projets numériques de l’État enregistre les plus bas taux de glissements depuis la première édition.

15 décembre 2021

Une sécurisation au plus fort

Voilà 4 éditions consécutives du panorama que les taux de dérive des grands projets numériques de l’État, tant calendaire que budgétaire, ne cessent de baisser. Ce 14e panorama enregistre ainsi des taux inédits, au plus bas depuis sa première publication fin 2016, pour la première fois depuis cinq ans tous deux sous la barre des 20% : 13,5% de glissement budgétaire moyen (-14,9 points par rapport à novembre 2020) et 15,4% de glissement calendaire moyen (-9,2 points). En deux ans, les progrès accomplis correspondent à des dépenses évitées d’environ 600 M€.

Une coopération renforcée qui porte ses fruits

Ces excellents résultats sont pour l’essentiel le fruit des efforts collectifs des ministères, avec l’appui de la DINUM, entrepris depuis 2 ans pour renforcer le pilotage des grands projets, réduire leur taille et positionner des jalons intermédiaires permettant de détecter d’éventuelles défaillances le plus tôt possible.

C’est aussi le succès d’un changement de paradigme : depuis le programme d’accélération de la transformation numérique du service public TECH.GOUV, la DINUM a complété son action historique d’audit par une offre de conseil, qui intervient en amont pour cadrer les projets, mais aussi au cours des projets pour rectifier leur trajectoire avant que l’administration n’en perde définitivement le contrôle. Ainsi mieux cadrés dès le début, mieux pilotés, les projets partent et restent sur de bons rails et les risques de dérives sont réduits.

La 14e édition en bref :

  • 50 grands projets numériques suivis
  • 2,62 milliards d’euros de coûts complets estimés
  • 4 projets sortants et 5 projets entrants
  • Des taux d’écart au plus bas

FranceConnect prend son envol

Cette édition du panorama voit sortir de ses colonnes un projet majeur de la transformation numérique de l’État au bénéfice des usagers : FranceConnect. La solution qui simplifie l’identification et l’authentification aux démarches en ligne, développée et opérée par l’État au sein de la DINUM, y était suivie depuis plus de 7 ans. Sa phase 2, dédiée à son déploiement à grande échelle, est désormais achevée. Montée en charge réussie !

Avec 31 millions d’utilisateurs dont 10 millions qui l’utilisent plus de 4 fois par an, et plus de 200 millions de connexions mensuelles, FranceConnect s’est installé durablement dans l’écosystème numérique et le quotidien des Français. Il permet aujourd’hui d’accéder facilement à plus de 1100 démarches en ligne, publiques et privées, et poursuit toujours plus loin son essor. Son offre de services s’étoffe, notamment avec FranceConnect+ qui permet désormais d’accéder à des démarches plus sensibles avec des identités encore plus sécurisées et prochainement de se connecter à des services en ligne européens.

5 grands projets numériques entrants

5 nouveaux projets majeurs font leur entrée et seront désormais suivis dans notre tableau de bord : France Sésame (mise en place d’un point de contact unique aux frontières), la refonte du système d’immatriculation des véhicules (SIV), Procédure pénale numérique (PPN), Intelligence emploi (outil de soutien à l’accompagnement des demandeurs d’emploi) et Géoplateforme (plateforme nationale des données géographiques souveraines).

Dont 3 grands projets impactant la vie quotidienne des citoyens

  • Le système d’immatriculation des véhicules (SIV) est un outil stratégique de l’État au cœur de plusieurs politiques publiques (sécurité routière, fiscalité, environnement, luttes contre la délinquance et la fraude). Porté par le ministère de l’Intérieur, ce système héberge un parc roulant de plus de 45 millions de véhicules, et près de 31 millions d’opérations liées à l’immatriculation par an. La refonte du SIV vise à améliorer sa résilience et sa sécurité, et à développer un outil modulaire pour mieux répondre aux exigences législatives et réglementaires, et aux besoins des particuliers comme des professionnels de l’automobile.

  • Le projet Intelligence Emploi du ministère des Solidarités et de la Santé vise à renforcer l’accompagnement des demandeurs d’emploi et des entreprises à travers de nouveaux services à destination des conseillers ou des demandeurs d’emploi directement, et de nouvelles modalités d’échanges entre eux. Il a également pour but d’améliorer l’efficience de l’organisation en automatisant certaines tâches, ce qui permettra de recentrer les agents sur des activités à plus forte valeur ajoutée, et en mettant la donnée au service du pilotage.

  • Le programme Procédure pénale numérique (PPN), porté par le ministère de Justice, a pour objectif de rendre la justice pénale plus efficace, grâce à la dématérialisation et au traitement numérique des procédures. Il simplifiera le quotidien des services enquêteurs, des personnels judiciaires, des auxiliaires de justice mais aussi des justiciables.

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Most Popular

Recent Comments