lundi, août 8, 2022
lundi, août 8, 2022
AccueilActualitéLe premier vaccin, une expérience à haut risque

Le premier vaccin, une expérience à haut risque

La lecture des articles est réservée aux abonné·es.

Se connecter

Louis Pasteur avait demandé par écrit à sa famille de ne jamais rendre publics ses cahiers de laboratoire, sur lesquels il notait quotidiennement le résultat de son travail. Ce souhait a été respecté durant presque un siècle, jusqu’au décès de son petit-fils et éditeur de ses œuvres, Louis Pasteur Vallery-Radot, qui les verse à la Bibliothèque nationale en 1964. Ils ne seront rendus accessibles aux lecteurs qu’à partir de 1979. Mais les érudits français ont longtemps montré une indéniable pudeur à aborder ces écrits. Il a fallu le travail d’un Italien et d’un Américain, tous deux historiens des sciences, pour découvrir l’arrière-cour des exploits pasteuriens. Et en particulier celui qui fit le plus pour sa légende : la découverte du vaccin contre la rage.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à complet moment

Je m’abonne

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Most Popular