vendredi, juillet 1, 2022
vendredi, juillet 1, 2022
AccueilAnimaux"C'est tout le devenir de l'espèce qui est en jeu", selon une...

« C’est tout le devenir de l’espèce qui est en jeu », selon une responsable de l’Office français de la biodiversité

« C’est un évènement qui n’avait pas eu lieu dans les Vosges depuis bien longtemps », se réjouit jeudi 19 août sur franceinfo Marie-Laure Schwoerer, chargée d’animation au réseau Loup-Lynx de l’Office français de la biodiversité (OFB). Le 6 août dernier, l’OFB annonçait que deux chatons lynx boréal, une espèce menacée, étaient nés au printemps dans les Vosges du nord. « L’espèce avait disparu du massif vosgien au XVIIe siècle. Elle a doucement fait son retour dans les années 80 à 90. » Depuis quelques années, les lynx étaient très peu nombreux dans les Vosges, souvent de passage. « C’est tout le devenir de l’espèce qui est en jeu. Aujourd’hui, avec cette portée, on a l’espoir de relancer une dynamique de population dans le massif vosgien », explique Marie-Laure Schwoerer.

franceinfo : En quoi ces naissances sont-elles historiques ?

Marie-Laure Schwoerer : C’est un évènement qui n’avait pas eu lieu dans les Vosges depuis bien longtemps. L’espèce avait disparu du massif vosgien au XVIIe siècle. Elle a doucement fait son retour dans les années 80 à 90 suite à une opération de réintroduction de l’espèce, mais qui ne s’est pas passée dans les meilleures conditions. Les relâchers d’individus se sont étalés dans le temps, sur une dizaine d’années, avec une répartition mâles-femelles assez peu favorable. Il y a aussi eu des disparitions d’individus suite à des destructions ou des maladies. Certains avaient même dû être recapturés parce qu’ils étaient inaptes à se réinstaller dans la nature.

Comment cette reproduction a-t-elle donc pu être possible ?

C’est directement le fruit d’opérations de réintroduction qui ont lieu entre 2016 et 2020 dans le massif du Palatinat en Allemagne, qui est directement voisin des Vosges du Nord. À la faveur de ces réintroductions, une population s’est reconstituée dans le Palatinat et des individus sont également venus s’installer sur le massif des Vosges. La femelle qui a mis bas chez nous ce printemps est issue de ces relâchers. Elle s’appelle Lica, est originaire de Suisse et a été relâchée au printemps 2020 dans le Palatinat.

Qu’est-ce que le lynx boréal ?

C’est une des quatre espèces du genre lynx. Le lynx boréal est autochtone du territoire français. On l’appelle aussi le lynx d’Europe ou le lynx d’Eurasie. C’est vraiment celui qu’on connaît classiquement dans les pays du Nord et de l’Est de l’Europe. Il fait son retour maintenant en France, soit naturellement en passant les frontières, soit à la faveur de programmes de réintroduction.

Est-il d’autant plus symbolique d’accueillir ces chatons alors que c’est une espèce placée sur la liste rouge des espèces menacées ?

C’est tout un symbole effectivement. C’est tout le devenir de l’espèce qui est en jeu à travers cette première portée puisqu’il y a encore deux ou trois ans, nous ne détections que très peu d’individus sur le massif. Nous n’avions pas les éléments qui permettaient que des mâles et des femelles se rencontrent et se reproduisent. Aujourd’hui, avec cette portée, on a l’espoir de relancer une dynamique de population dans le massif vosgien mais les menaces restent importantes, en particulier les problématiques liées à la coexistence avec les activités humaines.

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Most Popular