mercredi, juillet 6, 2022
mercredi, juillet 6, 2022
AccueilÉconomie20 ans d'ouvrages remarquables et focus sur le viaduc de Millau

20 ans d’ouvrages remarquables et focus sur le viaduc de Millau

10 experts, dix thèmes, le tout en dix épisodes, pour tout comprendre sur les évolutions passées et à venir du secteur de la construction, du bâtiment et du cadre de vie : Batiactu vous propose de retracer les « 20 ans pour construire l’avenir » qu’ont représentés les années 2001 – date de naissance de votre média – à 2021, sous le format pédagogique du webdocumentaire.

 

Premier épisode de la série, « Bâtir toujours plus haut, plus fort, plus vite et plus beau ! » revient sur les ouvrages remarquables, bâtiments, infrastructures et grands projets qui ont vu le jour et revient sur l’aventure du Viaduc de Millau, avec notre expert : Jean-Claude Mutel, qui fut l’adjoint du directeur adjoint du directeur général de la Compagnie Eiffage du Viaduc de Millau, constructeur et concessionnaire de l’ouvrage.

 

Découvrez ci-dessous le premier épisode de notre webdocumentaire.

 

 

[retrouvez très prochainement notre prochain épisode « Ça bouge sur les chantiers ! » consacré à 20 ans d’évolution des chantiers avec, notamment un focus sur la sécurité et la prévention.]

 

La Tour, LE bâtiment « signal » par excellence !

 

La première décennie est notamment marquée par une course à la hauteur, à l’exploit et par la volonté de faire « signal », un vocable très employé par les architectes.

 

De nombreuses tours s’élèvent dans les métropoles. Culminant à 828 mètres, la plus haute du monde à ce jour est ainsi inaugurée le 4 janvier 2010 à Dubaï, aux Émirats Arabes Unis : la Burj Khalifa. Tour qui s’est même offert le luxe d’une apparition dans le film hollywoodien Mission Impossible : Protocole Fantôme en 2011 ! Mais à Dubaï, tout record se doit d’être battu et le prochain objectif affiché est de dépasser les 1000 mètres… En France, la skyline de la Défense se redessine peu à peu : parmi les réalisations, la Tour « First » à la Défense, est ainsi rénovée et surélevée entre 2007 et 2011 pour culminer à 231 m, plus haute tour francilienne à ce jour ; la Tour Majunga, signée Jean-Paul Viguier, atteindra quant à elle, 194 mètres en 2014. Aujourd’hui encore, les gratte-ciel continuent de fasciner : les Tours Duo, œuvres de Jean Nouvel, sont en cours d’achèvement et s’élèveront à 180 mètres ; on peut noter aussi la Tour Incity de Lyon (Valode & Pistre), achevée en 2015 et s’élevant à 200 mètres de haut.

 

Le bâtiment culturel, la fierté des villes

 

Les années 2000 sont aussi celles des « starchitectes » dont tout le monde s’arrache le geste architectural : des réalisations qui feront autant d’ouvrages « signatures ». Le bâtiment culturel fait ainsi la fierté et la dynamique des villes, comme le Mucem à Marseille (Rudy Ricciotti) ouvert en 2013, ou encore la Fondation Vuitton de Franck Gehry en 2014. De grands musées sont inaugurés, notamment les antennes en Province ou à l’autre bout du monde de musées existants, comme le Louvre Lens, réalisé par les architectes du cabinet Sanaa en 2012 ou le Louvre Abou Dhabi de Jean Nouvel, inauguré en 2017 ; on peut citer aussi le Pompidou Metz, dessiné par l’architecte japonais Shingeru Ban en 2010.

 

Les grandes compétitions sportives permettent à la ville ou au pays hôte de s’offrir également un équipement sportif à la hauteur de l’événement : en 2008, les JO de Pékin comptent ainsi pas moins de 37 sites de compétition, parmi lesquels douze entièrement construits pour l’occasion, dont l’emblématique « Nid d’oiseau » des architectes suisses Herzog et De Meuron, onze rénovés et huit structures temporaires.

 

De grandes infrastructures pour accélérer la mobilité des Français

 

Côté infrastructures, le train déploie ses lignes à grande vitesse sur tout le territoire afin d’accélérer la mobilité des Français, du nord au sud et d’est en ouest : en 2001, la LGV Méditerranée de 295 km dessert ainsi depuis Paris de nouvelles gares emblématiques (Valence TGV, Avignon TGV, Aix en Provence TGV)… La ligne a nécessité la construction de pas moins de 500 ouvrages ! En 2016, la LGV Est pose ses rails sur 406 km de long en reliant Vaires-sur-Marne en Seine-et-Marne à Vendenheim dans le Bas-Rhin, et améliore les axes entre le Nord-Est de la France, l’Allemagne, et le Luxembourg.

 

Enfin, côté rénovation, des chantiers hors-norme comme celui des Halles à Paris, achevé en 2016, ou encore de la réhabilitation de la Samaritaine et de la Bourse du Commerce en cette année 2021, voient de vrais symboles préservés et modernisés.

 

 

Un nouveau grand projet structurant débute également : le Grand Paris. Initié en 2016, il se déploiera jusqu’en 2030 autour de la création de 200 km de lignes automatiques, soit autant que le métro parisien actuel, et 68 gares, qui feront autant de nouveaux quartiers : les prouesses technologiques et architecturales ne manquent et ne manqueront pas !

 

Et pour l’avenir ?

 

Petit à petit, durant la dernière décennie et accompagnant la transition énergétique du secteur, on assiste aux débuts d’un ralentissement des constructions de grands ouvrages énergivores, la réglementation se durcit et aujourd’hui, il est désormais moins question de virtuosité que d’être plus vertueux ! L’accent est mis sur le déploiement des mobilités douces et les transports moins émetteurs de gaz à effet de serre : à Paris, Angers, Nice, Lyon et bien d’autres, le tramway fait ainsi son come-back. Le développement durable et l’urgence climatique bouleversent les approches, l’architecture et la construction se font plus vernaculaires, frugales… durables.

 

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Most Popular