mercredi, juillet 6, 2022
mercredi, juillet 6, 2022
AccueilÉconomieDécès de l'architecte Franck Hammoutène

Décès de l’architecte Franck Hammoutène

L’architecte Franck Hammoutène est mort ce mardi 14 septembre, victime d’un accident vasculaire cérébral (AVC), selon notre confrère Frédéric Edelmann du quotidien Le Monde.

 

Après des études d’architecture à l’Unité Pédagogique d’Architecture n°1 et d’urbanisme à l’École Nationale des Ponts et Chaussées, Franck Hammoutène s’était fait remarqué dès sa première réalisation, le siège de la société Atya, à Paris, en 1986. Également musicien (électroacousticien, il aurait joué notamment de l’orgue dans le Groupe de recherches musicales de Pierre Schaeffer), il avait réalisé l’aménagement du Musée de la musique de la Cité de la musique de Paris. On lui doit aussi l’église Notre Dame de Pentecôte, située en plein cœur de la Défense et entourée des tours de bureaux : « l’une des plus audacieuses églises de la région parisienne », réalisée il y a tout juste 20 ans, comme le rappellent Les Chantiers du Cardinal, sur Twitter. En 2012, son projet de réhabilitation et d’extension « 32 Blanche », rue Blanche dans le 9e arrondissement de Paris (siège de Critéo), lui vaut le grand prix du SIMI catégorie immeuble rénové et le Prix d’architecture « Pierres d’Or », ainsi qu’une sélection pour le Prix Européen Mies Van Der Rohe.

 

32blanche © CL-Batiactu

 

Je suis triste d’apprendre le décès du grand architecte Franck Hammoutène, avec qui j’ai eu plaisir à travailler au cours de ma carrière.
Mes pensées vont vers sa famille et ses proches. Le monde de l’#architecture perd un grand nom aujourd’hui.

– Bernard Mounier (@B_Mounier) September 14, 2021

 

Chevalier des Arts et Lettres, Franck Hammoutène était membre de l’Académie d’architecture, dont il en fut aussi le Président de 2008 à 2011. Il était également membre de l’association de promotion de l’architecture en béton, Bétocib, dont il a également pris la présidence de 2010 à 2013 et y avait créé le concours « Trophée Béton Écoles », en 2011 et participé à de nombreuses publications dont le livre, Peaux de Béton, aux éditions Dunod, « rédigé dans son agence de la rue des Lyonnais avec tous les adhérents de Bétocib », rappelle l’association.

 

« Son rôle chez Bétocib a été majeur. Il était très attaché à la valorisation de l’architecture béton, de la mise en œuvre et à la réalisation, au travail collégial et collectif entre toutes les professions du bâtiment, à l’enseignement dans les écoles d’architecture, sensible à la transmission (…) Il laissera l’image d’un grand président pour Bétocib, apprécié et passionné d’architecture et de béton, un président engagé. » Bétocib, communiqué du 22 septembre 2021

 

Son agence, « L’Atelier », est un ancien garage réhabilité situé dans le 5ème arrondissement de Paris, « une succession de 800 m2 de plateaux lumineux, de jardins et de patios », mais ses réalisations ne sont pas que franciliennes : il a notamment signé en 2015, l’ensemble de bureaux Le Velum à Lyon, ainsi que l’ensemble de logements Botanica, à Bordeaux, en 2014.

 

« Notre volonté d’action sur des territoires, programmes et échelles extrêmement variés, correspond à notre conviction d’une interaction, d’une continuité, organiques et incontournables entre dessin, construction, architecture et urbanisme. »
extrait du manifeste de l’Atelier de Franck Hammoutène

 

Une cérémonie s’est tenue ce mercredi 22 septembre au Père Lachaise.

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Most Popular