mardi, juillet 5, 2022
mardi, juillet 5, 2022
AccueilÉconomiedes parcours d'excellence mis à l'honneur

des parcours d’excellence mis à l’honneur

Quoi de mieux que des parcours exemplaires et inspirants pour promouvoir la place des femmes dans les métiers d’ingénierie et plus largement, la mixité dans le secteur ? La cinquième édition des trophées « ESTP au féminin », organisée par l’association éponyme et rassemblant des alumni de l’école ESTP, a tenu ses promesses, avec pas moins de huit prix remis à sept femmes et un homme, le 11 octobre dernier. Le jury, composée de professionnels du secteur, a dû départager 80 dossiers dans cinq catégories (Jeune talent, Femme projet, Femme numérique, Femme planète et Équipe mixte). Trois trophées spéciaux ont également été remis : deux « Coups de cœur » et un trophée d’honneur, amplement mérité, à Nathalie Mousselon, Présidente sortante de la société des ingénieurs diplômés de l’ESTP et créatrice des Trophées « ESTP au féminin. »

 

« Nos entreprises ont plus que jamais besoin des ingénieurs, femmes et hommes, pour innover, pour être plus durable. La responsabilité sociétale et environnementale est également au coeur des stratégies. Le rôle des collaborateurs devient d’autant plus essentiel. Formés, compétents, engagés, ils seront des accélérateurs de solutions à impact positif. » Agnès Perrin, coprésidente d’ESTP au féminin.

 

La mixité : un atout pour le secteur

 

Lors de la soirée, plusieurs personnalités se sont succédé pour promouvoir la mixité dans le secteur, en remettant un prix ou à l’occasion de tables rondes, comme Méka Brunel (Gecina) – qui a notamment, rappelé l’importance de la reconnaissance des mêmes droits pour les femmes au sein des entreprises -, Zélie Gauthier (Banque de France), Abigail Karcher (Renzo Piano buiding workshop) ou encore, Maud Guizol (Colas), Céline Cosquer (Vinci, Bateg, CBC) et Catherine Lescure (Enedis). Les hommes n’étaient pas absents pour autant et ce sont aussi exprimés, tels le directeur général de l’ESTP, qui a rappelé l’engagement de l’école sur ce sujet, Lionel Christolomme, président du directoire de Léon Grosse, Thomas Salvant (Egis bâtiments) ou encore, Alexandre Brochet (AOS).

 

Mais le plus important était de mettre en avant le parcours exemplaire des lauréates (et lauréat) et des 80 candidates ou équipes mixtes, à ces prix : autant de trajets inspirants qui montrent non seulement, la qualité de leur formation d’ingénieur, qui a su les mener jusque-là, mais aussi, l’importance de la mixité dans notre société par la complémentarité et la diversité des profils qu’elle apporte à toute entreprise.

 

Retrouvez le palmarès ci-dessous.

 

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Most Popular