mercredi, juillet 6, 2022
mercredi, juillet 6, 2022
AccueilÉconomieLe Bâtiment présente ses propositions pour les cinq ans à venir

Le Bâtiment présente ses propositions pour les cinq ans à venir

À six mois du premier tour de l’élection présidentielle, la FFB a organisé, le 21 octobre, le Sommet de la construction spécial présidentielle pour positionner le bâtiment dans les grands débats de 2022. Olivier Salleron a présenté le manifeste de la fédération, qu’il préside. Intitulé « France, terre de bâtisseurs », le texte fixe une dizaine de propositions qui ont été, pour certaines, débattues par un panel d’invités puis sur lesquelles plusieurs candidats déclarés à l’élection présidentielle ont pu s’exprimer en direct (Batiactu reviendra prochainement sur leurs déclarations).

 

 

Comme Batiactu s’en est déjà fait l’écho, la profession souhaite « faire du logement une grande cause nationale » et plaide pour un « appui à l’accession à la propriété » via un prêt à taux zéro « élargi » à tout le territoire et « redimensionné » en permettant qu’il couvre jusqu’à 40% du prix d’acquisition du bien. La FFB propose aussi la mise en place d’un statut « universel et pérenne du bailleur privé », en supprimant toutes les niches fiscales et en accordant une réduction d’impôt proportionnelle au niveau de loyer pratiqué par le bailleurs.

 

Permis déclaratif

 

Au chapitre fiscal, les professionnels du bâtiment demandent également la mise en place d’un crédit d’impôt sur les remboursements d’emprunt, « pour tenir compte des surcoûts de construction liés à la RE2020 » et appellent à remettre rapidement sur pied un plan massif de financement en faveur du « logement vert ». Pour faciliter et accélérer les opérations de production de logement, ils demandent l’expérimentation d’un permis déclaratif, « dispositif allégé dans les zones où il existe déjà une opération d’aménagement ».

 

Au chapitre « simplifier la vie des entrepreneurs…et leur faire confiance », la FFB inscrit parmi ses priorités l’application réelle du « principe élémentaire ‘à chaque norme créée, une norme supprimée' ». L’organisation voudrait « retrouver un ministère consacré à cet objectif de simplification ». Enfin, le Bâtiment enjoint nos futurs dirigeants de « relocaliser la fabrication de matériaux d’équipements de construction ».

 

Formation et retraite anticipée

 

Pour « promouvoir l’emploi durable et lutter contre la fraude », la FFB demande « une plus grande adéquation entre les attentes des entreprises et les formations proposées par l’Éducation nationale ». Les professionnels suggèrent au futur chef de l’État « d’envisager un dispositif de départ anticipé en retraite, qui repose sur une évaluation médicale personnalisée et un financement mutualisé ».

 

Ce système permettrait qu’un salarié, sur les dernières années de sa carrière, puisse « réduire ses heures travaillées et, à la place, transmettre aux jeunes générations », ont détaillé, le 21 octobre, les dirigeants de la FFB. Une manière de « donner, aussi, du sens à une fin de carrière ». Enfin, la profession demande « la limitation de la sous-traitance en cascade » à deux échelons maximum.

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Most Popular