mardi, juillet 5, 2022
mardi, juillet 5, 2022
AccueilÉconomieLe riche "héritage des ponts et chaussées" disponible en quelques clics

Le riche « héritage des ponts et chaussées » disponible en quelques clics

C’est la plus ancienne école d’ingénieurs de France. L’Ecole nationale des ponts et chaussées, désormais dénommée École des Ponts ParisTech, a été créée en 1747. Elle s’est rapidement dotée d’une bibliothèque, pour réunir les documents liés aux besoins de l’enseignement ou à ceux des ingénieurs. Elle s’est évidemment considérablement enrichie depuis.

 

C’est pour valoriser ce patrimoine et le mettre à disposition du plus grand nombre que l’école s’est associée à la Bibliothèque nationale de France (BnF). Ensemble, elles ont ainsi lancé une collection en ligne réunissant plus de 15.000 documents numérisés. Baptisée « L’Héritage des ponts et chaussées », cette bibliothèque numérique est réalisée dans le cadre du programme Gallica marque blanche de la BnF.

 

Des documents de nature très diverse réunis depuis le XVIIIe siècle

 

Bien que grand public, la plateforme s’adresse avant tout aux élèves, professeurs, ingénieurs, chercheurs et amateurs du patrimoine. Les documents disponibles sont de nature très diverse. Les curieux peuvent ainsi y trouver des journaux de missions du XIXe siècle, des dessins d’élèves, des photographies de travaux de génie civil d’ouvrages tels que des métros, des phares, des ponts, des viaducs ou des lignes de chemins de fer, des manuels de cours anciens, les procès-verbaux des conseils de l’Ecole sur plus d’un siècle (1804-1920)…

 

La bibliothèque numérique propose également des ressources additionnelles. Parmi elles, des articles de synthèse permettent de remettre les documents dans leur contexte, de retracer l’histoire du corps des ingénieurs de l’école ou l’évolution des connaissances et des pratiques. Une base de données biographiques des ingénieurs des ponts et chaussées est aussi à disposition, ainsi que des grands formats sur des sujets comme la construction du métropolitain, entre autres ressources.

 

La plateforme est participative, afin que les utilisateurs puissent partager leurs découvertes, documents et archives. Elle est la quinzième bibliothèque numérique de Gallica marque blanche. La BnF compte poursuivre le développement de ces plateformes, et cinq sont d’ailleurs en développement, pour une ouverture au public dans les prochains mois.

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Most Popular