mardi, juillet 5, 2022
mardi, juillet 5, 2022
AccueilÉconomieLes professionnels de la maintenance se repositionnent sur la décarbonation

Les professionnels de la maintenance se repositionnent sur la décarbonation

Changement de logo et changement de stratégie ? Ce 17 novembre, le Syndicat national de la maintenance et des services en efficacité énergétique (Synasav) a dévoilé sa nouvelle identité visuelle, fruit d’une année d’audit interne et de consultations qui ont porté plus largement sur la « mutation » que l’organisation souhaite réaliser afin de « répondre aux problématiques » de ses adhérents. Dans un contexte de reprise économique post-pandémie – bien que le virus soit toujours là – et alors que les questions de transition écologique, d’énergies renouvelables et d’efficacité énergétique sont sur toutes les lèvres et dans tous les débats, les professionnels souhaitent eux aussi apporter leur contribution. Avec le renouvellement de sa charte graphique, le syndicat souhaite non seulement amorcer un virage dans sa communication mais aussi se positionner sur les sujets du bâtiment durable et de la transition énergétique.

 

« Ce contexte de réchauffement climatique a des effets structurants forts sur les marchés couverts par nos entreprises. J’en veux pour preuve l’évolution de la Réglementation environnementale des bâtiments neufs (RE2020) qui exclut la chaudière gaz de l’individuel neuf et provoque progressivement un basculement du marché des chaudières gaz vers des solutions de type pompes à chaleur (Pac) », a réagi pour l’occasion le président du Synasav, Roland Bouquet. Ajoutant que « si le coeur d’activité des entreprises de maintenance reste la chaudière gaz dans l’existant, il n’en demeure pas moins qu’elles réalisent, dans le neuf, les mises en service des Pac, et assurent entretiens et dépannages ». Une situation qui a imposé aux adhérents d’amorcer « leur mutation pour adapter leur modèle économique et faire évoluer les compétences de leurs équipes », ce qui se traduit par des formations et un accompagnement spécifique des professionnels.

 

« La première organisation professionnelle décarbonée » d’ici 2050 ?

 

Rappelant au passage que son organisation a été récemment nommée au Conseil supérieur de la construction et de l’efficacité énergétique (CSCEE), Roland Bouquet a assuré que les entreprises de maintenance participaient déjà à la décarbonation du secteur du bâtiment, par le biais des opérations de maintenance et des conseils aux consommateurs. Mais le Synasav veut « aller encore plus loin » en imposant « la pensée décarbonée » à ses adhérents, qui devront dorénavant évaluer « le poids carbone de [leurs] décisions », concernant par exemple les déplacements de leurs collaborateurs en véhicule. Le syndicat va donc « sensibiliser et accompagner toutes ses entreprises à la prise en compte de leur empreinte carbone, sans en faire une contrainte, mais au contraire en le mettant en avant comme un critère différenciant vertueux ». Dans une logique d’exemplarité, Roland Bouquet a conclu en expliquant que son organisation était en train de revoir « ses propres modes de fonctionnement » et tentera le défi « d’être, d’ici à 2050, la première organisation professionnelle décarbonée ».

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Most Popular