lundi, août 8, 2022
lundi, août 8, 2022
AccueilÉconomiePlurial Novilia expérimente l'industrialisation de façades isolantes en bois à Reims

Plurial Novilia expérimente l’industrialisation de façades isolantes en bois à Reims

Dans le quartier des Châtillons à Reims, Plurial Novilia, filiale d’Action Logement, se penche sur l’industrialisation et la massification de façades isolantes en bois au sein de 127 logements lui appartenant. Composé de 28 logements collectifs et 99 logements individuels, cet ensemble est réhabilité, dans le cadre du Nouveau programme national de renouvellement urbain (NPNRU). L’industrialisation des façades repose sur un procédé de modules préfabriqués en usines qui sont ensuite montés sur site. Le bailleur social s’appuie sur la pose en extérieur de la solution de façade en bois de Panobloc de la société Techniwood. D’une épaisseur de 200 mm, le bois de fabrication française est isolé avec de la laine de roche préfabriquée. Le treillis structurel en bois est composé d’un empilage de plis croisés à 90%, décalés et collés entre eux. Cette technique offre, selon l’entreprise, « un haut niveau de performances thermiques » et permet de réduire les délais d’installation, les déchets de chantier mais aussi les nuisances pour les locataires lors de la mise en œuvre.

 

 

Pour Alain Nicole, directeur général de Plurial Novilia, l’entreprise mène ces travaux de réhabilitation notamment pour améliorer le confort des habitants tout comme la performance énergétique et thermique du bâti. « Pour autant, ce sont des chantiers conséquents, menés en sites occupés, et qui d’ordinaire s’étalent sur de longs mois, pouvant créer de vraies tensions pour les occupants. Nous cherchons donc en permanence à améliorer nos chantiers grâce à des solutions innovantes« , ajoute-t-il, dans un communiqué.

 

Réduire les déchets et les nuisances sonores

 

La solution préfabriquée a été choisie pour des questions pratiques et environnementales. En effet, elle limite l’impact du chantier aux abords du site, réduit les déchets émis ainsi que le recours à des échafaudages. Fin 2020, le groupe Techniwood International a gagné l’appel d’offres de conception-réalisation en partenariat avec le cabinet d’architecte Équateur, le bureau d’études environnement & énergie Symoe, et le spécialiste de l’ingénierie écologique Axoé. Ce groupement affirme adopter une approche « innovante » et « 100% made in France » pour cette réhabilitation, avec des panneaux bois, un isolant, un revêtement extérieur en bardage et des menuiseries extérieures.

 

Panneau en bois de Techniwood. © Techniwood

 

 

L’ensemble des façades du bâtiment collectif et les façades avant des maisons individuelles sont équipés de panneaux livrés et installés sur place. Le bénéfice ? Un gain de délais sur le chantier de plusieurs semaines voire plusieurs mois, assure le bailleur, ainsi qu’une mise en œuvre simplifiée qui ne nécessite que peu d’installateurs et d’équipements. L’entreprise estime pouvoir réaliser une réduction de 40% d’économie d’énergie avec cette solution. Les lots passeraient ainsi de l’étiquette énergétique E ou F à C. Aussi, la solution « offrira un gain de 20 à 30% sur la performance thermique, tout en supprimant les ponts thermiques et améliorant l’acoustique et l’étanchéité aux éléments naturels (air, eau, vent)« , explique Plurial Novilia. Pour mener à bien ces changements importants, l’entreprise annonce augmenter les loyers de 1 à 35 euros par mois maximum, selon les lots, afin de financer les travaux. Une hausse qui « sera compensée par les économies d’énergie obtenues grâce à la nouvelle installation« , justifie-t-elle.

 

Outre ces chantiers, le bailleur va créer 15 balcons pour le bâtiment collectif et améliorer les parties communes. Rénovation de l’interphonie avec visiophones, rénovation des halls et/ou des paliers d’étage, amélioration de la sécurité des garde-corps, éclairage optimisé… de nombreuses modifications sont prévues. Les maisons individuelles comme le collectif vont également bénéficier d’une mise en sécurité générale des installations électriques, de la pose de ventilations hybrides et du remplacement des appareils sanitaires vétustes. Les maisons individuelles pourront également jouir de travaux réalisés au cas par cas, selon l’état des logements. Cela passe notamment par le changement des chaudières, « si nécessaire« . « Dans un contexte marqué à la fois par une hausse drastique du coût des énergies et par une urgence climatique qu’on ne peut plus ignorer, il est de notre devoir de mener tous les combats de front et de continuer à toujours mieux maîtriser l’impact de notre activité et de notre patrimoine« , justifie Fabien Petit, président de Plurial Novilia.

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Most Popular