mardi, juillet 5, 2022
mardi, juillet 5, 2022
AccueilÉconomieRénovation, réemploi, matériaux biosourcés… Le label Bas Carbone étendu au Bâtiment

Rénovation, réemploi, matériaux biosourcés… Le label Bas Carbone étendu au Bâtiment

Le Bâtiment continue sa transformation en faveur du respect de l’environnement. Le secteur pourra désormais bénéficier du label bas carbone, selon le ministère de la Transition écologique. Instauré en novembre 2018 pour l’agriculture et la forêt, ce label certifie et favorise des projets locaux qui œuvrent à réduire les émissions de gaz à effet de serre. C’est « un bon dispositif pour développer les projets » favorables au climat, a affirmé le ministère le 25 août, qui veut « ouvrir ce label à un maximum de domaines d’application« .

 

Valoriser le réemploi

 

Au total, dix méthodes ont été approuvées par le ministère, une façon de s’assurer de la bonne conformité de la limitation des gaz à effets de serre. Ce sont les entreprises, les établissements publics ou encore les collectivités territoriales qui financent ces projets par la suite. Concernant le domaine du bâtiment, le label a pour but de valoriser l’utilisation de matériaux issus du réemploi, bas-carbone ou biosourcés dans des projets de rénovation énergétique. Une plateforme est prévue d’être lancée pour présenter les projets labellisés ou en cours, permettant une mise en relation avec les candidats au financement.

 

Le Bulletin Officiel du ministère de la Transition écologique a déjà communiqué la méthode qui concerne l’extension du label Bas Carbone à la rénovation. Ce document de 66 pages, rédigé par le Centre scientifique et technique du bâtiment (CSTB), est à retrouver ici. Selon le centre, ce label « vise à favoriser l’émergence de projets volontaires de réductions d’émissions de gaz à effet de serre et de séquestration du carbone dans les sols et la biomasse qui vont au-delà de la réglementation et au-delà des pratiques usuelles« .

 

30 millions d’euros pourraient être mobilisés

 

« Cette méthode s’applique aux opérations de rénovation énergétique qui atteignent au moins le niveau BBC rénovation et qui font appel à des matériaux ou produits issus du réemploi, à des matériaux ou produits contribuant à la performance énergétique des bâtiments et à d’autres produits ainsi qu’aux opérations de rénovation faisant appel à des matériaux ou produits issus du réemploi (avec ou sans changement d’usage)« , précise le document.

 

Le gouvernement cherche désormais des entreprises et d’autres acteurs volontaires « pour lancer un fonds d’amorce » de 30 millions d’euros. « La ministre Barbara Pompili va rencontrer tout un panel d’entreprises pour leur expliquer » le dispositif, a annoncé le ministère.

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Most Popular