vendredi, juillet 1, 2022
vendredi, juillet 1, 2022
AccueilFestivalentre Histoire et légendes, suivez ses traces dans Nancy, suivez le guide...

entre Histoire et légendes, suivez ses traces dans Nancy, suivez le guide !

Et si Saint-Nicolas vous était conté à travers une promenade dans la vieille ville de Nancy. Là où l’on trouve des traces de son passage. Entre Histoire et légendes, c’est tout un parcours que vous propose l’office du tourisme de Nancy ce week-end et le samedi 11 décembre.

Aviez-vous remarqué un Saint-Nicolas gravé sur une des portes de la basilique Saint-Epvre à Nancy ? Saviez-vous qu’il avait eu une porte Saint-Nicolas près de la place Vaudémont à Nancy ? Ce sont quelques-uns des faits historiques qui sont racontés pendant le parcours intitulé sur les traces de Saint-Nicolas proposé par l’office du tourisme tout ce week-end, samedi 04 et dimanche 05 décembre, mais aussi le samedi 11 décembre. Les premières visites affichent complet.  « L’ambiance Saint-Nicolas est magique avec les éclairages de la ville , le sapin, l’atmosphère féérique. On sent un grand besoin de l’esprit de fête. Les gens en ont besoin. » nous explique Vincent Dubois, responsable marketing de l’office du tourisme et guide conférencier.

Au cours de cette visite guidée, Vincent Dubois va dévoiler quelques mystères et secrets sur Saint-Nicolas. Néanmoins, il va aussi revenir sur de véritables moments historiques.  Ainsi, en est-il place Vaudémont :  » Nous nous arrêterons place Vaudemont. À côté de l’Arc Héré, à l’entrée de la ville vieille, au Moyen Âge, il y avait une porte qui a disparu. Il reste des vestiges au sous-sol du musée des Beaux-Arts… Quand on a construit la Ville neuve au XVIe siècle, on a construit une autre porte Saint-Nicolas celle que l’on connaît aujourd’hui place des Vosges ». 

Saint Patron des Lorrains

Saint-Nicolas devient le saint patron des Lorrains à une occasion très précise. « La relique rapportée au XIe siècle à Saint-Nicolas-de-Port faisait l’objet de pèlerinages. Au moment de la bataille de Nancy, le 5 janvier 1477, qui opposait le duc de Lorraine, René II à Charles le téméraire duc de Bourgogne. René II, qui était un duc très pieux, est allé prier Saint-Nicolas avant d’aller combattre. À la suite de la victoire des Lorrains sur les Bourguignons, René II a fait de Saint-Nicolas le saint patron des Lorrains ».

Portrait équestre du Duc René II de Lorraine (gauche) / Bataille de Nancy (droite)

© Wikipedia, Pierre de Blarru, Musée Lorrain, Nancy (Gauche)
Wikipedia (droite)

 

Entre Histoire et légendes, Vincent Dubois profite d’un passage par le parvis de la basilique Saint-Epvre pour rappeler la petite comptine : « Place Saint-Epvre, on évoque la légende des « trois enfants ». On trouve une représentation, à l’extérieur, sur une porte sculptée en bois de la basilique Saint-Epvre, visible depuis le parvis. Il y a deux grandes portes sur la partie gauche. Il y a différents saints qui y sont représentés. Il y a Saint-Nicolas, représenté de façon traditionnelle avec sa crosse et sa mitre, qui rappelle qu’il était évêque. Et il y a la représentation des trois enfants avec le fameux saloir. Selon la légende, trois enfants qui s’étaient perdus, trouvèrent refuge chez un boucher. Ce dernier va les découper et les mettre dans le saloir. Saint-Nicolas, qui passe par là, va accomplir le miracle de les ramener à la vie et les délivrer. » 

Saint-Nicolas sur une porte en bois de la basilique Saint-Epvre

© patrimoine-histoire.fr

Sur le parcours, c’est l’occasion d’évoquer la comptine : « ils étaient trois petits-enfants qui s’en allaient glaner aux champs »… « Cette comptine est connue de tous les petits lorrains et toutes les petites lorraines ou presque. Elle s’inscrit vraiment dans la tradition. Saint-Nicolas vient récompenser les enfants sages dans les écoles. Dans certaines familles, c’est une fête qui est plus importante que Noël ».

Chemin faisant, le guide raconte d’autres légendes jusqu’à la porte de la Craffe, qui est une ancienne prison. Saint-Nicolas y a aussi sauvé des prisonniers injustement enfermés.

© Wikipedia

Saint-Nicolas ancêtre du père Noël
 

« Saint-Nicolas n’est pas fêté que chez nous. Aux Pays-Bas, il est fêté aussi. C’est d’ailleurs là-bas que Saint-Nicolas est devenu le Père Noël que l’on connaît aujourd’hui ». Saint-Nicolas est l’ancêtre du Père Noël. Il a été adopté par les protestants aux Pays-Bas. Ils l’ont « laïcisé ». Ils lui ont enlevé la crosse et la mitre. Ils lui ont mis une grande barbe pour en faire un homme sympathique. Il était, à l’époque, représenté dans un habit couleur verte. Ces protestants d’Amsterdam avec d’autres Hollandais sont allés à partir du XVIIe siècle en direction du nouveau continent… L’Amérique. Saint-Nicolas devient Santa Claus. » Au XIXe siècle, des chrétiens américains ont alors repris la tradition à leur compte en rapprochant la venue de Saint-Nicolas le 6 décembre pour distribuer des cadeaux à ceux que l’on s’offre pour la naissance du Christ le 24 décembre… Santa Claus était déjà représenté en rouge depuis qu’un artiste allemand, Thomas Nast, lui aussi débarqué en Amérique l’avait représenté ainsi.

Merry Old Santa Claus, par Thomas Nast. Gravure sur bois publiée le 1er janvier 1881 par le Harper’s Weekly.

© Wikipedia

Dans les années 1930, Coca-Cola a mis la main sur le personnage pour servir sa marque et en a fait un bonhomme barbu tout de rouge vêtu pour toute la planète…

 

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Most Popular