lundi, mai 16, 2022
lundi, mai 16, 2022
AccueilFestival"on va sauver les meubles"

« on va sauver les meubles »

Après les avoir annulés début janvier en raison de la crise sanitaire, la mairie de Menton a finalement annoncé ce mardi l’organisation de cinq corsos payants pour la Fête du citron 2022. Les structures d’agrumes, dans les Jardins Biovès, resteront gratuites.

Ces derniers jours, pendant que, sur le bord de mer, les agents de la ville de Menton dans les Alpes-Maritimes enlèvent les décorations de Noël, dans les Jardins Biovès, ce sont de grandes structures en métal qui apparaissent.

Voici les squelettes des cinq structures d’agrumes qui seront visibles du 12 au 27 février :

Les structures d’agrumes sont en cours d’installation dans les Jardins Biovès pour la fête du citron prévue du 12 au 27 février 2022.

© L.B./FTV

Cette 88e édition de la Fête du citron revient de loin. Après avoir été annulée en 2021 du fait de la crise sanitaire, il n’avait été, dans un premier temps, question que d’une fête a minima , sans jardins de lumière, ni corsos.

Finalement, ces derniers verront bien le jour cette année : six chars défileront en journée les dimanches 13, 20 et 27 février à 14h30, ainsi que de nuit (sans feu d’artifices) les jeudis 17 et 24 février à 21h.

De quoi rassurer les professionnels du tourisme, pour qui cette fête du citron, c’est l’équivalent d' »un mois d’août en plein hiver », dixit Christophe Joriot, gérant du restaurant Les enfants terribles.

« Pour nous, commerçants, c’est vital qu’il y ait la Fête et les corsos », poursuit le restaurateur mentonnais, « carrément soulagé ». Si tout se passe bien, cela lui assurera pas loin de 600 couverts. « Des Français, je n’ai pas de réservation d’étrangers. »

On est ravis évidemment. Maintenant, les hôtels qui ont eu des annulations de groupe suite aux précédentes annonces doivent les recontacter. On est dans la reconquête.

Thomas Laurenti

Président du Syndicat des hôteliers Menton Riviera française

« Pour l’instant, tout est en suspens », abonde Cyril Ambrosini, qui gère le restaurant L’entre II sur les Jardins Biovès. Il attend de savoir si le tour operator de 150 Français qui avait réservé chez lui viendra au complet. « Il faut tout remettre en route, mais je suis content. Reste à savoir si les gens vont vraiment venir. »

Dans les rues piétonnes, Elodie Desmettre, la responsable du magasin Au pays du citron, est prête. Il ne lui manque plus que quelques bras.  » Avec la première annonce d’annulation, on ne s’est pas organisé pour des renforts d’équipe. On est un peu pris de court. »

Le public sera-t-il au rendez-vous ? D’ordinaire, la Fête du citron attire quelque 200.000 visiteurs. Mais ça, c’était avant la pandémie.

Même si on a chacune les trois vaccins, nous n’irons pas aux corsos à cause du monde et de la situation sanitaire.

Carla et Francesca

Une mère et sa fille italiennes

Ces deux habitantes de Menton sont pourtant des fidèles de la fête. Alors elles demanderont à  » une copine qui a une terrasse sur le parcours » pour profiter un peu des corsos.

Un char lors d’un des corsos nocturnes de le Fête du citron 2020.

© Loïc BLACHE/FTV

« C’est bien d’avoir remis les corsos », dit Jérémy, un Mentonnais croisé devant le Musée Cocteau.

Mais ce Mentonnais n’ira pas cette année. 

S’il faut être assis et ne pas pouvoir bouger, ça ne m’intéresse pas,

Un peu plus loin, le retour des corsos enthousiasme ce groupe d’étudiants de Sciences Po Menton.  » On a hâte de voir ce que c’est ! », se réjouit Claire.  » On a même toutes nos familles qui viennent ! », enchaîne Esther.

Du côté des hôtels, on affiche 50% de réservations en semaine, un peu plus pendant les week-end.

En attendant, c’est le branle-bas de combat parmi ceux qui organisent cette Fête du citron.

La première étape, pour nous, c’est de rembourser tous les clients qui avaient acheté leurs places pour la première version de la Fête.

Florian Courmault

Responsable de la billetterie

Soit environ 10.000 personnes. Puis, la semaine prochaine, les 5.000 places par corso (pass sanitaire et port du masque obligatoires) seront mises en vente à l’office de tourisme et en ligne.

L’office de tourisme borde les jardins Biovès, le haut lieu de la fête :

Les cinq structures d’agrumes sur les Jardins Biovès resteront gratuites (port du masque obligatoire, pas de pass sanitaire), mais il n’y aura pas de Jardins de lumière le soir.

Le défruitage de l’édition 2020 de la Fête du citron, à Menton.

© Loic Blache – France Télévisions

De son côté, Franck Roturier prendra la direction de l’Espagne la semaine prochaine pour contrôler et valider les deux livraisons d’agrumes nécessaires pour cette 88e édition.

Au total : environ 40 tonnes de citrons et autant d’oranges seront importées afin d’habiller les chars et les structures d’agrumes.  » C’est moitié moins que d’habitude », détaille le directeur des parcs et jardins de Menton.

De quoi relancer la machine et espérer revenir à une fête « normale » l’année prochaine ? 

« On ne va pas battre un record de fréquentation, ni rattraper l’année passée perdue, mais on va sauver les meubles », se rassure  Elodie Desmettre.   

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Most Popular